ÉLOGE DE LA LENTEUR

Une fois n’est pas coutume, un tout petit billet aujourd’hui.

Pour la célébration de « ne rien faire », la lenteur,  l’oisiveté, la paresse … 

Autant de concepts abstraits (à tout le moins) pour Bibi-soldat-workaholic-sur-tous-les-tableaux.

Mais aujourd’hui, en ce lundi de Pâques, place à la nonchalance, place au repos (j’ai siesté, je reviens pas !).

Et c’est étrange. 

Mais c’est bon. Et heureux. Et bénéfique.

Dans ce rythme effréné, nos vies à cent  à l’heure, lever le pied est devenu un luxe, que je choisis désormais de m’offrir, avant que ne naisse le besoin.

Sans culpabilité, des plages de RIEN.

Le rien me fait du bien.

Je mets pause, je me repose, je me répare, je me recharge.

Essayez un peu pour voir, mais soyez prévenus, vous risquez, tout comme moi, d’y prendre goût !

6 réponses

  1. Merci pour ce petit billet, des fois je suis nostalgique de certains de mes anciens trajets en bus où je profitais pour ne rien faire, ne pas lire, ne pas prendre mon téléphone, rien et apprécier ce rien, cette accalmie dans ma bulle…

  2. Te lire, t’écouter, te regarder chanter
    Autant de domaine qui me procurent à chaque fois autant de bonheur, d’intérêt, d’information et de rigolade
    Merci ma Sab

  3. Hello Sista ! Comme tu le dis si bien prendre soins de sois ne nécessite aucune justification. Taken Care of you &enjoy!❣️

  4. C’est fou commeQuelques mots font du bien, font déculpabiliser et j’avais besoin de déculpabiliser de ne juste rien faire. Et merci d’y avoir my un contour qui m’aide à organiser ces moments de ne rien faire.

  5. Ah ba c’est vrai que j’ai découvert ce nouveau ‘hobby’ lol maintenant que baby N à 5 ans et qu’elle est ses frères sont plus autonomes. Il m’arrive parfois de faire semblant de ne pas entendre les ‘mamanssssssssssssssssssssssss’ hahaha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Subscribe

Don't miss